jeudi 2 juillet 2020

Dialogues entre guillemets

L'usage se perd d'encadrer les dialogues entre guillemets. Voici toutefois quelques règles.

Exemple :

« Bonjour Kevin ! s'exclama Léa.
— Bonjour, répondit Kevin.
Bien dormi ? demanda la jeune fille.
— Ça peut aller, grogna Kévin.
— Tu as l'air en forme », dit Léa.

Cet exemple illustre quelques règles :
  • Le début du dialogue est marqué par un guillemet français ouvrant«
  • Il est fermé par un guillemet français fermant»
  • Entre ces deux guillemets, les changements de locuteur sont marqués par un tiret cadratin
  • Avant le guillemet fermant suivi d'une incise (ici : « dit Léa. »les signes de ponctuation sont insérés s'il s'agit d'un point d'exclamation, de points de suspension ou d'un point d'interrogation, mais pas pour un point final. Sans incise, le point final, le point d'exclamation ou les points de suspension seraient placés avant le guillemet fermant : — Tu as l'air en forme. »
De plus en plus, on écrira le même dialogue comme :

 Bonjour Kevin ! s'exclama Léa.
— Bonjour, répondit Kevin.
 Bien dormi ? demanda la jeune fille.
— Ça peut aller, grogna Kévin.
— Tu as l'air en forme, dit Léa.

sans utiliser les guillemets.

Les tirets de dialogue sont ici marqués par des tirets cadratins(—), certains éditeurs préfèrent le demi-cadratin (–). Au choix !

mercredi 24 juin 2020

mardi 23 juin 2020

Un arbre en fleur(s) ?

Le printemps a fait son temps, mais certains arbres restent en fleur. Certains jardins, eux, sont en fleurs. Pourquoi le pluriel pour "fleur" dans un cas, et pas dans l'autre ? Eh bien, sur un arbre (en principe...), il ne pousse qu'une seule espèce de fleur, alors que dans un jardin il peut y en avoir plusieurs. Ainsi on écrit qu'un pommier est en fleur.

samedi 30 mai 2020

Ôte-moi d’un doute !

L'expression  courante "Ôte-moi d’un doute" semble fautive au premier abord, si l'on considère que l'on veut ôter le doute. Mais elle ne l'est plus si l'on considère que c'est soi-même que l'on veut "faire ôter" du doute, dans le sens "en être extrait". Il faut bien écrire "Ôte-moi d’un doute".

mercredi 27 mai 2020

Et autres... quoi ?

On peut lire souvent des phrases comme "Romans, essais, biographies et autres nouvelles". C'est fautif. On peut par contre écrire "Romans, essais, biographies, nouvelles et autres livres", parce que les mots qui précédent "et autres" sont des livres. Dans le même registre, on écrira "Mercure, Vénus, Mars et autres planètes", mais pas "Mercure, Vénus, Mars et autres Jupiter"...

jeudi 21 mai 2020

Pleuvoir averse ?

Certes, on peut constater que lors d'une averse il pleut. Mais lorsque cette averse s'intensifie, il pleut à verse.

samedi 16 mai 2020

Nos aïeuls sont de nos aïeux, mais nos aïeux ne sont pas tous nos aïeuls...

Ça semble compliqué, mais ça ne l'est pas. Enfin si, un peu quand même. On dit "aïeuls" pour désigner des grands-pères, et "aïeules" pour désigner des grands-mères, les "aïeux", eux, sont les ancêtres, toutes générations confondues. Nos aïeuls font donc partie de nos aïeux, car ils sont nos ancêtres, mais tous les aïeux ne sont pas nos aïeuls, loin de là, même s'il ont tous été aïeul ou aïeule de quelqu'un. Cf. Larousse. "aïeux" n'existe pas au singulier, donc en bonne logique mon arrière-grand-père, n'étant pas mon aïeul, est un de mes aïeux.