samedi 30 mai 2020

Ôte-moi d’un doute !

L'expression  courante "Ôte-moi d’un doute" semble fautive au premier abord, si l'on considère que l'on veut ôter le doute. Mais elle ne l'est plus si l'on considère que c'est soi-même que l'on veut "faire ôter" du doute, dans le sens "en être extrait". Il faut bien écrire "Ôte-moi d’un doute".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire